Etre flexible pour réussir

La société Alfred Müller AG est un partenaire immobilier stratégique de Crypto Valley Labs. En peu de temps, elle a élaboré pour ce groupe de clients spécial un concept sur mesure avec des bureaux, des espaces de coworking et une cafétéria et l’a réalisé dans un immeuble situé sur le site de Landis+Gyr près de la gare de Zoug.

Cela ne peut jamais aller assez vite pour nous», relate Mathias Ruch en souriant. Il est cofondateur et président de Crypto Valley Labs et par ailleurs directeur associé de la société Lakeside Partners sise à Zoug, qui compte parmi les forces vives du développement de la Crypto Valley dans la région de Zoug. Le rythme élevé n’étonne pas, car le secteur a évolué à une vitesse fulgurante ces derniers mois.

Revenons un peu en arrière: à la recherche de locaux appropriés pour un nouveau pôle dédié aux entreprises et start-up actives dans le domaine de la Blockchain, Mathias Ruch a présenté à Alfred Müller AG le projet de Crypto Valley Labs l’hiver dernier. «Deux jours après notre rencontre, on m’avait déjà remis une proposition de concept qui était adéquat. Cela m’a enthousiasmé.» Quelques semaines plus tard, mi-février, Crypto Valley Labs a ouvert son premier site à la rue Dammstrasse à Zoug: «The Block».

Ils ont conçu les locaux et mis en œuvre les plans ensemble (de gauche): François Bernath, Alfred Müller AG, Mathias Ruch, Crypto Valley Labs, André Huwyler et Ivo Läuppi, tous deux d’Alfred Müller AG.
Photo: Alfons Gut

En tant que plus important fournisseur de surfaces commerciales dans le canton de Zoug, la société Alfred Müller AG était en mesure de mettre rapidement à la disposition de Crypto Valley Labs les locaux nécessaires adaptés. «La solution avec Crypto Valley Labs nous convenait aussi très bien, car nous cherchions une utilisation intermédiaire pour un immeuble situé sur le site de Landis+Gyr», explique François Bernath, directeur Acquisition, vente et marketing d’Alfred Müller AG. «Outre le fait que nous pouvions louer les surfaces, nous souhaitions saisir l’opportunité d’acquérir une expérience avec un groupe de clients très axé sur le numérique et mobile qui nous demande d’innover dans la conception des produits.»

Deux jours après notre rencontre, on m’avait déjà remis une proposition de concept qui était adéquat. Cela m’a enthousiasmé.

Mathias Ruch, Crypto Valley Labs

Raccordement au réseau de fibre optique

En collaboration avec notre département Transformation et rénovation, les espaces ont été adaptés aux besoins du client. Quatre aménagements étaient prioritaires: la garantie d’une connexion à Internet performante via un raccordement au réseau de fibre optique, une cafétéria, des espaces de travail collectif et des bureaux.

Etant donné qu’il s’agit d’une utilisation intermédiaire, les transformations devaient être réalisées de manière rentable. «Le temps octroyé pour la réalisation était très limité. C’est pourquoi nous avons regardé directement avec le partenaire mandaté comment nous pouvions réaliser le concept de la meilleure manière possible et à un prix abordable», explique le chef de projet André Huwyler. Tout le monde est satisfait des résultats de la première étape. L’extérieur a été aménagé dans un second temps en avril/mai; la transformation et l’aménagement des locaux des étages supérieurs ont suivi durant l’été.

Critère fondamental: liaison avec les TP

Dès l’achat des premières surfaces, toutes les places de travail étaient déjà louées ou réservées. «Nous connaissons actuellement une véritable ruée», constate Mathias Ruch avec satisfaction. «Le futur développement du secteur dépend toutefois aussi des règlements édictés par les autorités.» Lors de la recherche d’un emplacement, un des critères fondamentaux était de trouver un site centré et disposant d’une très bonne liaison avec les transports publics. Pour l’aménagement, il a misé sur un mélange entre espaces collectifs et bureaux: «En plus des espaces de coworking, nous avons aussi besoin d’espaces pouvant être fermés.» Avec la cafétéria, la communauté voulait s’ouvrir à l’extérieur: «L’échange avec la population nous tient à cœur», souligne Mathias Ruch. Nous savons pertinemment que la Blockchain et la cryptotechnologie, auxquelles le bitcoin appartient, sont très abstraites. C’est pourquoi nous invitions toutes les personnes intéressées à participer à nos manifestations.»

«Le coworking devient une norme»

L’entrepreneur est convaincu que la manière dont on travaille ici deviendra une norme. «Les jeunes grandissent ainsi et ne connaissent rien d’autre. Ils sont façonnés par Internet et par les solutions numériques et le seront aussi à l’avenir par le coworking.» Ivo Läuppi, représentant du maître d’ouvrage d’Alfred Müller AG, partage aussi cet avis: «On ne peut plus simplement diviser les espaces commerciaux en bureaux et salles de réunion. Les transitions fluides, telles que les espaces de travail collectif, gagnent en importance.» François Bernath voit la clé du succès dans la flexibilité: «Les surfaces qui permettent des modèles de travail modernes ne sont pas fondamentalement différentes des espaces multifonctionnels que nous réalisons depuis longtemps. Elles doivent toutefois permettre de bâtir un pont vers le monde numérique et s’adapter de manière encore plus simple aux nouveaux besoins.»

En savoir plus sur Crypto Valley Labs

Commenter et participer à la discussion

Toutes les réponses sont contrôlées par nos modérateurs avant leur publication. Votre adresse e-mail n’est pas publiée et ne sert qu’à vous identifier. Apprenez-en plus à ce sujet dans nos conditions d’utilisation.